Qui suis-je ?

Un parcours d'engagements

L'action humanitaire

Action école” ou “Opération Delta” c’est ma première action… L’opération faisait suite au Band Aid et voulait lever des fonds pour des microprojets en Afrique.

Avec mes amis, nous avons animé avec ferveur notre foyer lycéen. Je faisais partie du journal “CASTUS” et du club cinéma… Nous avons eu l’opportunité de participer au concours des journaux lycéens “scoop en stock”.

 

L'engagement syndical

Puis est venu l’engagement syndical avec le mouvement étudiant de 1986 et enfin la défense des radios libres en 1987… Arrivée à l’université, c’est l’engagement syndical qui a primé !

Dans mon parcours étudiant, je suis élue au conseil d’administration de l’Université Paris 1 puis au conseil d’étude et de vie universitaire de Paris 2.

Ces engagements m’ont permis d’acquérir de nombreuses expériences en plus de mon parcours universitaire. Etudiante salariée pour payer mes études, j’ai été “pionne” surveillante d’externat pendant toutes mes études.

Parcours universitaire

J’ai pu poursuivre un parcours universitaire en double cursus (droit et science politique), dans trois universités : Paris 1 Panthéon Sorbonne, Paris 2 Assas Panthéon et Paris X Nanterre.

J’ai ainsi pu obtenir une licence d’administration publique, une maitrise de science politique, un Master 2 de droit des collectivités locales et un Master 2 de Action publique locale.

1993 - Premier engagement politique : les états généraux du Parti socialiste

Après la défaite monumentale, il fallait agir ! Depuis, militante socialiste, j’ai d’abord milité dans les Hauts-de-Seine. Candidate aux élections cantonales de 1998 et aux municipales de 2001, à Issy-les-Moulineaux, je me suis affrontée à André Santini.

J’ai été élue Conseillère municipale. Mandat que j’ai assumé pendant plus de 3 ans, avant mon déménagement pour me rapprocher de mon boulot !

Mes choix au PS, en interne ont toujours été guidés par mes convictions, d’abord auprès de Vincent Peillon dès 1994, puis de Benoit Hamon, et enfin d’Harlem Désir.

2003 – je deviens Vice-présidente de la fédération Léo Lagrange.

J’y assure l’animation :

  • du secteur Europe, notamment au travers de l’association Interéchanges, dont je suis présidente ;
  • la représentation de la fédération auprès de différentes coordinations associatives, au sein du Conseil des entreprises, Employeurs et Groupements de l’Économie Sociale.
  • A ce titre, je suis également membre du Conseil supérieur de l’économie sociale.
  •  

2004 – Je viens vivre à Noisy-le-Sec.

2006-2008 – Je deviens déléguée nationale à la vie associative du Parti socialiste.

La vie associative fait partie intégrale de mon engagement. “Que serait la vie sans les associations ?”

Associations de quartier, club de prévention, collectifs artistiques mes engagements sont divers. C’est à Léo Lagrange que je prends conscience de l’importance de l’éducation populaire et de l’économie sociale.

2010 – Je suis élue Conseillère régionale d’Ile-de-France et Conseillère municipale de Noisy-le-Sec.

Au sein de l’instance régionale, je m’occupe plus particulièrement les dossiers économiques.

Je siège au sein du bureau de l’Agence régionale de développement, du Conseil d’administration du Centre francilien de l’innovation et de l’Atelier, centre ressources de l’économie sociale.

A l’occasion des élections partielles de décembre 2010, je deviens Conseillère municipale de Noisy-le-Sec.
Je m’investis au sein de la commission scolaire et de la commission municipale de désignation des logements et du comité de pilotage de l’Agenda 21.

2014– Je suis élue Vice-présidente de la région Ile-de-France, sur proposition du Président Jean-Paul Huchon.

J’ai alors la charge des ressources humaines, de l’administration générale et de la politique achat.

Près de 10 000 personnes travaillent à la région, et il me revient d’animer avec le Président les politiques de management, de gestion des personnes mais aussi d’organisation. J’ai aussi la responsabilité de définir et de mettre en œuvre la politique d’achat de la région ( achat responsable, circuits courts, marchés publics et jurys de concours pour la construction des lycées).

2015, je suis réélue conseillère régionale d’Ile-de-France

Dans ce mandat d’élue de l’opposition j’intègre la commission tourisme. J’ai ainsi pu contribuer à la stratégie régionale du tourisme en proposant des alternatives. Je soutiens en commission tourisme les financements en direction de la Seine-Saint-Denis et plus particulièrement du comité départemental du tourisme, notamment pour les opérations “Un été au canal de l’Ourq”.

%d blogueurs aiment cette page :