COVID-19 : l’Ile-de-France mobilisée

résumé

La région Ile-de-France s’est mobilisée dès le début de la pandémie. La Présidente de région a mis en place une cellule de crise et un point quotidien est fait avec l’ensemble des groupes politiques majorité comme opposition. C’est la recherche d’une réponse républicain face à l’enjeu qui a été privilégiée… loin de toute opération de communication qui n’aurait pas été digne de responsables politiques face à la crise sanitaire que nous connaissons.

La région Ile-de-France s’est mobilisée dès le début de la pandémie. La Présidente de région a mis en place une cellule de crise et un point quotidien est fait avec l’ensemble des groupes politiques majorité comme opposition. C’est la recherche d’une réponse républicain face à l’enjeu qui a été privilégiée… loin de toute opération de communication qui n’aurait pas été digne de responsables politiques face à la crise sanitaire que nous connaissons.

Voici une présentation des principales mesures prises dans les domaines :

  • d’éducation
  • des mobilités (transports en commun comme vélo)
  • de la formation professionnelle
  • en direction des professionnels de santé
  • en soutien aux associations caritatives
  • en direction des femmes victimes de violences
  • en direction des professionnels de la culture
  • le plan d’urgence pour les entreprises
  • les actions de soutien à la recherche du le COVID-19

En matière d’éducation

La Région encourage les enseignants à utiliser massivement l’espace numérique de travail (ENT). Il a été enrichi d’un nouveau module « web-conférence » en direct. Il permet à un professeur d’inviter les seuls élèves de sa classe à suivre son cours à distance. En visio ou en audio, élèves et professeurs peuvent ainsi échanger en temps réel. Techniquement la plateforme peut accueillir 80.000 utilisateurs simultanément, permettant plus de 3 millions de connexions par jour

  • Les élèves des lycées sont invités à se connecter de
    • 8h à 11h, pour les élèves du CAP à la seconde
    • 11h à 14h, pour les élèves de première
    • 14h à 17h pour les élèves de terminale et de bac pro
    • 17h à 20h pour les élèves en post-bac (BTS, CPGE, CFA…)
  • Les collégiens des cités scolaires sont invités à se connecter de
    • 8h30 à 10h30 pour les 6e,
    • 10h30 à 12h30 pour les 5e,
    • 13h à 15h pour les 4e,
    • 15h à 17h pour les 3e.

A lire cependant la tribune publiée dans libération sur les limites de la continuité pédagogique.

Libération, 30/03/2020,Yannick Trigance
1 2 3 4
2 comments
  • Belle théorie , en pratique, le système ne supporte pas une telle charge.
    Les parents et professeurs se retournent vers les solutions américaines Google notamment. La aussi , notre dépendance technologique saute au yeux.

    • J’imagine que vous évoqué les espaces numériques de travail. Il est vrai qu’il y a plusieurs problèmes : la bande passante parfois faible mais qui a été largement réhaussée. Mais il y a aussi l’absence de fibre sur l’ensemble de la région que feu l’agence du numérique s’employait à développer et qui est maintenant laissée au privé… donc la ou c’est rentable… et je ne parle même pas des difficultés liées à illectronisme, qui touche tout le monde y compris les jeunes.
      Le chantier est bien devant nous, malgré les mots d’ordre de la Présidente vantant une “smartregion” qui relève plus de la com.
      Néanmoins cette crise a permis d’avancer un peu plus… on est loin du compte.

%d blogueurs aiment cette page :