Volontaires du tourisme : l’arbre qui cache la forêt.

Pour célébrer la fin du dispositif estival des “ Volontaires du tourisme” chargés d’orienter les visiteurs, quelques invités triés sur le volet seront conviés mardi 27 août à la Cité de l’architecture et du patrimoine, dans le 16e arrondissement de Paris. À cette occasion, la direction du Comité Régional du Tourisme (CRT), qui met en place la politique de Valérie Pécresse, évitera très probablement de parler des sujets qui fâchent.

Le début d’année 2019 a été particulièrement éprouvant pour les employés du secteur, en raison des violences qui ont succédé aux manifestations des Gilets jaunes. Ce mois d’août encore, ce sont 43% des professionnels du tourisme qui jugent “moyen” l’état des réservations de la région (source CRT).

Pour les habitants aussi, la situation est tendue. Rappelons que les touristes sont 6 fois plus nombreux que les Franciliens et 15 fois plus nombreux que les Parisiens. Avec près de 20 000 offres nouvelles de locations Airbnb à Paris en un an, les conflits se cristallisent entre les touristes et les résidents (nuisances liées aux passages, disparition des commerces de proximité,haussedesprix,moinsdelogementsdisponibles,uniformisationdesquartiers…).

Afin de limiter les pertes de recettes et la destruction d’emplois dans le secteur de l’hôtellerie, rendre la vie agréable aux habitants comme aux touristes, le groupe Ensemble, l’Ile-de-France a proposé une série de mesures concrètes à la Présidente de Région refusées sans ménagement : mission d’observation des offres Airbnb conduite par le CRT, fonds d’urgence pour les professionnels du tourisme, création d’un label qualité, de circuits, développer une stratégie d’accueil des scolaires nationaux et internationaux, diminuer le nombre de véhicules polluants, promouvoir la vente de produitslocaux…

Opposé à la vision exclusivement économique et financière de Valérie Pécresse, le groupe Ensemble, l’Ile-de-France propose une démarche régionale nouvelle, qui permette de bien accueillir, sans dégrader les conditions de vie des Franciliens.

Relire la contribution à la stratégie régionale du tourisme :