Commémoration du débarquement en Provence

Commémorer ce débarquement qui a contribué à la libération de la France n’est pas anodin.
Chaque acte de commémoration participe de ce devoir de mémoire si important pour l’unité nationale. C’est aussi reconnaître le rôle de chacun dans notre histoire, les résistants, les Français de la France libre, les troupes venues d’Afrique, les troupes alliées. Chacun de ces soldats a contribué à la libération de la France.

Commémorer ce débarquement c’est rendre hommage à chacun de ces soldats, reconnaître leur rôle, et saluer leurs familles.

Pour mémoire, à partir du 15 août 1944, 260 000 combattants de la 1ere Armée Française dirigée par le général Jean de Lattre de Tassigny sont arrivés dans le Sud de la France.

  • 10 % étaient originaires de la métropole (les « Français libres » du général de Gaulle) ou d’Afrique noire (près de 10 000),
  • 90 % venaient d’Afrique du Nord dont une écrasante majorité d’anciens soldats de l’armée d’armistice des départements d’Algérie. 52 % d’entre eux étaient d’origine nord-africaine (près de 100 000) et 48 % étaient d’origine européenne.