Région Ile-de-France, le recyclage jusque dans les annonces de Valérie Pécresse…

L’économie circulaire est essentielle pour construire le développement de demain.

Au-delà des espérance, la Présidente Valérie Pécresse, recycle les actions de l’ancienne équipe régionale en rebaptisant des dispositifs anciens.

Ainsi, lors de leur conférence de presse de rentrée, Valérie Pécresse et Agnès Evren ont noyé la presse sous les chiffres, les mesures, les annonces, pour masquer la réalité de leur discours : aucune nouveauté.  

Le « plan d’urgence pour les lycées » n’est autre que le Plan pluriannuel d’investissement pour les établissements franciliens  adopté en mars dernier et qui proposait une révision de celui élaboré pour 10ns (2012-2022). Les objectifs de raccordement au très haut débit sont ceux annoncés depuis 2016 dans le rapport « vers des lycées 100% numériques ». Etonnement d’ailleurs, la région se désengage du partenariat qu’elle avait avec le département de Seine-Saint-Denis, dans le cadre du contrat régional qui les lie. La participation de la région en baisse remettrait en question du raccordement systématique des lycées lorsque le département assure le raccordement des collèges.

La plateforme « monlycee.net », présentée comme un réseau social lycéen, n’est autre que la mise à jour de l’Environnement numérique de travail déjà en place depuis 2009 et dont la refonte est prévue depuis 2015.

Enfin, les 2M€ engagés pour la lutte contre le décrochage scolaire, s’ils sont nécessaires, viennent difficilement cacher la réduction de 50% du budget « Réussite des élèves », pourtant complémentaire. La Région doit faire plus et mieux cibler les élèves en besoin.

Les annonces de l’Exécutif régional cachent une autre réalité : celle de la baisse du pouvoir d’achat des lycéens et des familles en Île-de-France.

En effet, après avoir augmenté deux années de suite le prix du Pass Navigo, la carte Imagin’R – réservée aux étudiants et aux scolaires – était jusque là épargnée.

À partir de la rentrée, les choses changent : 8€ d’augmentation dès septembre pour tou-te-s. Pour les lycéens de Seine- Saint-Denis, l’addition devient salée puisqu’elle s’élève à 33€.

Ces hausses viennent s’ajouter à d’autres décidées par Valérie Pécresse.

Pour une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 lycéens) c’est +5,20€/mois pour chaque parent, +8€/an pour chaque enfant. L’addition est salée : 140,8€ de hausse par an.

La FCPE de Seine-Saint-Denis a lancé une pétition face au désengagement de la région en Ile-de-France… pour signer c’est ici 

Et cela ne va pas s’arranger : ce mardi matin, la Présidente de Région a confirmé de nouvelles hausses tarifaires pour le Pass Navigo. Pour la défense du pouvoir d’achat des familles franciliennes, on repassera.

Et pour tant… pour mémoire

Mais la Présidente ne semble pas préoccupée par le quotidien des Francilien-ne-s, préoccupée par son destin national.

Les propos de Valérie Pécresse sur BFMTV ce mardi 29 août sont inquiétants: l’exercice de gestion ne l’intéresse pas, c’est pourquoi elle se concentre sur sa famille politique et le lancement de son propre mouvement.